actualités

Retour de mission pour Don Bosco à Madagascar (du 10 au 20 octobre 2022)

Par Bernard Malherbe

J’ai le privilège d’avoir souvent été à Madagascar depuis 2010 pour y mener des projets d’accès à l’eau ou à l’électricité dans les domaines de la santé et de l’éducation notamment. En 12 ans, ce sont plus de 40 projets que j’ai pu soutenir dans différentes régions de cette île de l’Océan Indien (l’un deux avait fait l’objet d’un film « Madagascar brûle-t-elle ?« , visionnable sur YouTube, avait été présenté à la Médiathèque d’Aire le 18 mai dernier).

Cette fois-ci il s’agissait, à la demande des salésiens de Don Bosco, de voir comment optimiser la production de riz sur les 92 hectares qu’ils possèdent dans la région de Marovoay, sur la côte nord-ouest du pays. Rappelons que le riz constitue la base de l’alimentation des malgaches et que l’enjeu de l’autosuffisance alimentaire est crucial dans ce pays d’environ 25 millions d’habitants.

Les rendements à Marovoay, réputé du temps de la colonisation française pour être le deuxième grenier à riz du pays, sont aujourd’hui très faibles, de l’ordre d’une tonne à l’hectare. En effet, une seule récolte annuelle est réalisée grâce aux eaux abondantes à la saison des pluies alors qu’avec une gestion de l’eau par système d’irrigation on peut espérer réaliser trois récoltes par an et produire jusqu’à 5-6 tonnes à l’hectare. 

L’an passé Don Bosco avait bénéficié du financement d’un forage qui s’est révélé être artésien (l’eau jaillit spontanément sans avoir à utiliser de l’énergie pour remonter l’eau à la surface). L’eau est suffisamment abondante pour irriguer l’ensemble du terrain de Don Bosco mais il convient maintenant de concevoir et de construire un nouveau réseau d’irrigation. 

Forage artésien

Parallèlement à ce projet qui permettra à Don Bosco de fournir en riz ses 9 centres de formation professionnelle répartis sur tout le territoire, nous avons lancé l’étude de construction de leur dixième centre de formation, le premier qui sera dédié aux métiers de l’agriculture. Rappelons que la vocation de Don Bosco est de former les jeunes issus des familles les plus pauvres en vue de leur donner un métier. L’implantation de ce centre de formation à Marovoay permettra aux jeunes de cette ville de rester près de chez eux et d’apprendre de nouvelles techniques agricoles plus respectueuses de l’environnement. Ce lycée agricole situé à proximité immédiate des rizières permettra ainsi aux jeunes de mettre en pratique ce qu’ils apprendront au lycée.

Si vous souhaitez être tenu informé de ce projet et le soutenir financièrement , n’hésitez pas à m’en parler ! 06 66 66 42 87


Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

actualités

Retour de mission pour Don Bosco à Madagascar (du 10 au 20 octobre 2022)

Par Bernard Malherbe J’ai le privilège d’avoir souvent été à Madagascar depuis 2010 pour y mener des projets d’accès à l’eau ou à l’électricité dans les domaines de la santé et de l’éducation notamment. En 12 ans, ce sont plus de 40 projets que j’ai pu soutenir dans différentes régions de cette île de l’Océan Indien […]

20.01.2023 Lire

Rechercher un horaire de messe Rechercher